Startups et innovation, pour un monde post-Covid… meilleur !

À l’heure où la pandémie s’est abattue sur l’économie, et a causé l’écroulement de plusieurs sociétés. Les startups ont su garder leur sens de créativité en puisant dans les atouts qu’offre la technologie. Elles ont su se réorganiser de façon à protéger leurs employés et leurs intérêts financiers. Les startups ont démontré une agilité et une persistance de continuer d’innover malgré la crise.
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

Il n’y a aucun doute, les startups jouent un rôle prépondérant dans la stimulation de l’innovation et de la croissance des entreprises. La startup est par définition conçue pour chercher un modèle économique capable d’être couronné de succès. Les startups sont alors désignées pour développer de nouvelles solutions grâce à l’innovation. L’accent est principalement mis sur la différenciation des produits existants et la réponse adéquate aux besoins du client. Les forces des startups poussent les entreprises a cherché à s’inspirer d’eux, tant dans le côté d’exploration de pistes improbables que dans le côté managérial flexible, et encourageant l’autonomie des salariés.

Un nouveau système de management qui porte ses fruits.

Qu’il s’agisse d’introduire son produit ou son service sur le marché ou de travailler de manière plus efficace, la façon entrepreneuriale des startups offre d’innombrables avantages d’adaptabilité et de croissance. Cette culture entrepreneuriale peut être appliquée à toutes les sociétés indépendamment de leur taille, forme ou secteur économique. Elle installe non seulement un esprit entrepreneurial garant de croissance future, mais aussi une prospérité durable en facilitant l’innovation.

L’adoption d’un processus d’innovation continue et la capacité d’expérimenter rapidement de nouveaux produits destinés à de nouveaux liens sont des facteurs primordiaux et des atouts incontournables pour dynamiser la productivité et garantir la prospérité pour chaque entreprise. C’est là, où l’association entre le modèle de management classique et le modèle de management entrepreneurial prend toute sa place dans le succès des entreprises établies ou aussi des jeunes pousses. 

Cette organisation moderne génère durablement la croissance à travers l’innovation continue, tout en faisant cohabiter l’aspect prévisionnel et l’aspect réactif à tous les échelons de l’organisation.

Les startups ont tiré leur épingle du jeu grâce au digital

À l’heure où la pandémie s’est abattue sur le système économique, et a causé l’écroulement de plusieurs sociétés. Les startups ont su garder leur sens de créativité en puisant essentiellement dans les atouts qu’offre la technologie. Elles ont su se réorganiser de façon à protéger leurs employés et leurs intérêts financiers à la fois. Les startups ont démontré une agilité et une persistance de continuer d’innover malgré les aléas de la crise. Cette dernière a eu naturellement raison de l’environnement « startup », mais pas du tout du modèle en lui-même. Si la débâcle sanitaire a signé un coup d’arrêt dans plusieurs secteurs d’activités, l’innovation s’avère être un vecteur important de relance pour tous les acteurs économiques.

À VOIR AUSSI  Comment mettre en relation les startups avec les investisseurs dans un domaine de plus en plus perturbé ?

L’adoption plus large de l’edtech numérique

Les établissements d’enseignement intégraient déjà l’infrastructure digitale, mais ils étaient confrontés à de nombreuses problématiques, ce qui a fini par ralentir l’adoption du digital pendant des années. Puis vint la COVID-19 et l’emploi forcé de diverses plateformes EdTech du jour au lendemain. Depuis ce moment là, les villes de startups du monde entier, dont Londres qui est l’une des principaux hubs EdTech en Europe, ont développé un nombre croissant de solutions EdTech qui trouvent leur utilisation dans divers endroits, des universités et des écoles à l’embarquement d’employés à distance, en passant par l’acquisition de nouvelles compétences et de nouveaux passe-temps. 

De nombreuses startups EdTech, telles que MyTutor, Tech Will Save Us et Kide Science, ont fermé leurs portes pendant la période de confinement et leur nombre devrait augmenter même après la fermeture, car beaucoup d’entre elles doivent acquérir de nouvelles compétences pour s’adapter aux nouvelles conditions du marché.

Les startups de la tech ont la cote

S’il fallait baptiser un gagnant de la pandémie, ça serait sans aucun doute le secteur de la tech. En plus de l’éclosion des solutions e-commerce pour substituer aux vecteurs traditionnels de vente en magasin, la quasi-totalité des sociétés utilisant le digital dans leurs exploitations ont su tirer leur épingle du jeu.

Avec la dynamique que connaît le secteur, les professionnels de la tech ont décidé de se réunir entre le 1er et le 3 Octobre dans le sillage de la Startup Supercup. Un sommet international avec pour principal objectif de mettre en lien le capital et les startups dans le cadre idyllique de la Dordogne française. Le networking et l’information à propos des tendances du secteur sont mis au cœur de cette première édition. La Startup Supercup tracera la silhouette du monde post-Covid, un monde avec de nombreuses opportunités surtout dans le monde de la tech et du digital.

À VOIR AUSSI  Le gaming au-dessus des nuages

(Image présentée par Pixabay via Pexels

AVERTISSEMENT : Le présent article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de Born2Invest, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre Clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut contenir des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots « croire », « projeter », « estimer », « devenir », « planifier », « vouloir » et autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux qui sont abordés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont basées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer matériellement des déclarations prospectives, qui ne reflètent les opinions de la direction de la société qu’à la date des présentes. En outre, veuillez vous assurer de lire ces divulgations importantes.

Rubriques Connexes :

Xavier Mercoux

Xavier Mercoux

Xavier MERCOUX, auteur depuis toujours, s’intéresse de près aux entreprises innovantes, au secteur financier, Wall Street et aux intérêts des actionnaires. Ses domaines de spécialisations, apporte des réflexions portant le plus souvent sur les innovations technologiques, les start-up ou encore les derniers développements dans la crypto.