Les bénéfices de Grifols et Rovi chutent au premier semestre

Grifols, spécialisée dans la production de dérivés du plasma, a réalisé un bénéfice de 317,2 millions de dollars (266,8 millions d'euros) au premier semestre 2021, ce qui se traduit par une augmentation de 22,3 % par rapport à la même période en 2020. Le bénéfice net ajusté s'est élevé à 331,8 millions de dollars (279,1 millions d'euros). Ces résultats sont justifiés par le rétablissement progressif des niveaux d'approvisionnement en plasma, la matière première nécessaire à la production de médicaments.
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

Le secteur pharmaceutique espagnol s’essouffle un an et trois mois après l’éclosion du Covid-19 à l’échelle nationale. Les six entreprises espagnoles cotées du secteur ont réduit leur bénéfice net combiné de plus de 118 millions de dollars (100 millions d’euros) à la fin du premier semestre 2021 par rapport à la même période en 2020, pour passer sous les 440 millions de dollars (370 millions d’euros), ce qui se traduit par une baisse de 27,6 %.

Le bénéfice net combiné de Grifols, Almirall, Rovi, Faes Farma, Pharma Mar et Reig Jofre est passé de 605 millions de dollars (509,2 millions d’euros) à la fin de juin 2020 à 438,5 millions de dollars (368,9 millions d’euros) de janvier à juin 2021, selon les résultats financiers publiés par les entreprises pharmaceutiques. Pharma Mar, Reig Jofre et Almirall ont aggravé leurs résultats nets dans une période encore marquée par la crise Covid-19 à l’échelle mondiale.

L’entreprise pharmaceutique espagnole dont la rentabilité a été la plus affectée est Almirall. Le laboratoire appartenant à la famille Gallardo a clôturé le premier semestre 2021 avec une perte de 50,9 millions de dollars (42,8 millions d’euros), contre un bénéfice de 50,4 millions de dollars (42,4 millions d’euros) au premier semestre 2020, en raison de la dépréciation de la valeur comptable d’actifs incorporels d’une valeur de cent millions d’euros.

Pour en savoir plus sur le secteur espagnol de la biotechnologie et trouver d’autres gros titres commerciaux importants, consultez notre application compagnon Born2Invest.

Les « pharmas » espagnoles réalisent un bénéfice net combiné de 438,7 millions de dollars (369 millions d’euros) au premier semestre 2021.

La majeure partie de cette dépréciation, 82 millions de dollars (69 millions d’euros), est imputable à l’antibiotique Seysara, qui traite l’acné. Un montant supplémentaire de 26,5 millions de dollars (22 millions d’euros) est dû au portefeuille de produits hérités aux États-Unis et 14,3 millions de dollars (12 millions d’euros) sont imputables à l’acquisition ratée de Bioniz Therapeutics.

La deuxième entreprise la plus touchée est Pharma Mar. Le laboratoire d’origine galicienne a clôturé le premier semestre 2021 avec un bénéfice de 51,4 millions de dollars (43,2 millions d’euros), contre 200,9 millions de dollars (169 millions d’euros) enregistrés au cours des six premiers mois de 2020.

Ce résultat de Pharma Mar coïncide avec l’augmentation des investissements en recherche et développement (R&D) et la baisse de la demande de tests de diagnostic du coronavirus, comme le justifie le groupe pharmaceutique. Almirall a clôturé le premier semestre 2021 avec une perte de 50,9 millions de dollars (42,8 millions d’euros), contre un bénéfice de 50,4 millions de dollars (42,4 millions d’euros) en 2020.

À VOIR AUSSI  4 façons pour les start-ups de devenir des entreprises intelligentes

Reig Jofre a clôturé le semestre avec un bénéfice de 4,16 millions de dollars (3,5 millions d’euros), ce qui se traduit par une baisse de 7,8% par rapport au même résultat de la même période en 2020. La société pharmaceutique catalane a noté une baisse de la consommation d’antibiotiques et de certaines gammes de soins de santé grand public, bien qu’il y ait également eu une reprise dans les produits dermatologiques et ostéoarticulaires, ainsi que dans les compléments alimentaires pour l’énergie et le renforcement du système immunitaire.

Au cours du premier semestre, Reig Jofre a réalisé des investissements de 10,5 millions de dollars (8,8 millions d’euros), correspondant à la rénovation complète des installations de l’usine de Tolède et à l’adaptation de l’usine de Barcelone pour la fabrication du vaccin Covid-19. En outre, 2,7 millions de dollars (2,3 millions d’euros) ont été activés, correspondant à l’avancement au cours de l’année 2021 des projets de recherche et développement (R&D) en cours.

D’autre part, la société la plus performante au premier trimestre 2021 est Rovi. La société pharmaceutique a enregistré un bénéfice net de 60,6 millions de dollars (51 millions d’euros) à la fin du mois de juin 2021, contre 35,2 millions de dollars (29,6 millions d’euros) un an plus tôt, soit une augmentation de 72,3%.

La société a expliqué que le contrat scellé avec l’entreprise américaine Moderna, tant pour la fabrication du principe actif que pour le remplissage et la finition de son vaccin Covid-19, représente l’un des  » principaux leviers de croissance « . « En avril dernier, le groupe espagnol a annoncé qu’il allait réaliser de nouveaux investissements industriels dans ses installations de Madrid, et quelques mois plus tard, on a appris que son usine de Grenade allait également être renforcée.

Grifols, qui est spécialisé dans la production de dérivés du plasma, a réalisé un bénéfice de 317,2 millions de dollars (266,8 millions d’euros) au premier semestre 2021, ce qui se traduit par une augmentation de 22,3 % par rapport à la même période en 2020. Le bénéfice net ajusté s’est élevé à 331,8 millions de dollars (279,1 millions d’euros). Ces résultats sont justifiés par le rétablissement progressif des niveaux d’approvisionnement en plasma, la matière première nécessaire à la production de médicaments.

À VOIR AUSSI  Les sociétés de capital-risque et leur intérêt incroyable pour l'IA

De son côté, Faes Farma a augmenté son bénéfice de plus de 2% au premier semestre 2021 par rapport à la même période en 2020, pour atteindre 56,1 millions de dollars (47,2 millions d’euros). Grâce à la maîtrise des coûts, à la baisse des amortissements et à une bonne gestion financière, l’entreprise a atteint un chiffre semestriel record en termes de résultats finaux.

__

(Image en vedette par Marek Studzinsky via Unsplash)

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Cet article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de Born2Invest, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut inclure des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots  » croire « ,  » projeter « ,  » estimer « ,  » devenir « ,  » planifier « ,  » sera « , et d’autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux discutés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer sensiblement de tout énoncé prospectif, qui ne reflète que l’opinion de la direction de la société à la date du présent document. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Publié pour la première fois dans PlantaDoce, un contributeur tiers a traduit et adapté l’article à partir de l’original. En cas de divergence, l’original prévaudra.

Bien que nous ayons fait des efforts raisonnables pour fournir des traductions précises, certaines parties peuvent être incorrectes. Born2Invest n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité s’appuyant sur le contenu traduit le fait à ses propres risques. Born2Invest n’est pas responsable des pertes causées par une telle confiance dans l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler une erreur ou une inexactitude dans la traduction, nous vous encourageons à nous contacter.

Rubriques Connexes :

Matthieu Rodriguez

Matthieu Rodriguez

Matthieu RODRIGUEZ, est un passionné de nouvelles technologies, d’informatique et de sciences. Il couvre l’actualité sur les nouvelles technologies, les drones, la fintech, l’intelligence artificielle ou encore les avancées médicales et scientifiques. La culture internet n’a plus de secret pour lui.