Rovi augmente de 72% son bénéfice au premier semestre 2021

La société pharmaceutique espagnole Rovi a réalisé un bénéfice net de 60,3 millions de dollars (51 millions d'euros) de janvier à juin, contre 35 millions de dollars (29,6 millions d'euros) un an plus tôt. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a augmenté de 75 % en glissement annuel pour atteindre 87,5 millions de dollars (74 millions d'euros) au premier semestre 2021, reflétant une augmentation de la marge d'Ebitda de 3,3 points de pourcentage à 25,5 %, contre 22,2 % au premier trimestre 2020.
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

Rovi tire ses bénéfices vers le haut au premier semestre de l’année. La société pharmaceutique espagnole a enregistré un bénéfice net de 60,3 millions de dollars (51 millions d’euros) de janvier à juin 2021, contre 35 millions de dollars (29,6 millions d’euros) sur la même période de 2020, a indiqué le groupe dans un communiqué transmis à la Commission nationale des valeurs mobilières (Cnmv).

Les revenus d’exploitation ont augmenté de 52% au premier semestre 2021, à 343 millions de dollars (290,1 millions d’euros), principalement en raison de la vigueur de l’activité de fabrication pour le compte de tiers, qui a augmenté de 172%, et de l’activité pharmaceutique spécialisée, dont les ventes ont augmenté de 25%. Le chiffre d’affaires total a augmenté de 52 % pour atteindre 343,6 millions de dollars (290,6 millions d’euros) au premier semestre 2021.

Les ventes de produits pharmaceutiques sur ordonnance ont augmenté de 25% à 209,9 millions de dollars (177,5 millions d’euros), dépassant le marché de plus de 23 points de pourcentage. Selon le cabinet de conseil Iqvia, le marché des produits innovants en Espagne a augmenté de 1,9 % au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020.

Parallèlement, les ventes de la division héparine ont augmenté de 26% pour atteindre 155,35 millions de dollars (131,4 millions d’euros). Ainsi, les ventes d’héparines ont représenté 45% des produits d’exploitation au premier semestre 2021, contre 54% au premier semestre 2020.

Si vous souhaitez trouver plus de détails sur les résultats financiers de l’entreprise pharmaceutique espagnole Rovi et lire les dernières actualités économiques dans le monde téléchargez gratuitement l’application mobile Born2Invest. Notre équipe de rédacteurs chevronnés vous apportera les dernières mises à jour du marché afin que vous puissiez rester à la pointe de ce qui compte pour vous.

À VOIR AUSSI  Comment exceller dans le mail marketing, basé sur l'engagement ?

Rovi a déclaré un résultat brut d’exploitation de 87,5 millions de dollars (74 millions d’euros) au premier trimestre 2021.

L’excédent brut d’exploitation (Ebitda) a augmenté de 75 % en glissement annuel pour atteindre 87,5 millions de dollars (74 millions d’euros) au premier semestre 2021, reflétant une augmentation de la marge d’Ebitda de 3,3 points de pourcentage à 25,5 %, contre 22,2 % au premier trimestre 2020.

Les dépenses de recherche et développement (R&D) ont augmenté de 10 % en glissement annuel pour atteindre 11,9 millions € au premier semestre 2021.

En février 2021, Rovi a annoncé qu’elle s’attendait à ce que le résultat d’exploitation de 2021 augmente de 20 à 30 %, notamment grâce à la production du vaccin Covid-19 de Moderna. Grâce à la collaboration élargie entre Rovi et Moderna, la société a annoncé en mai qu’elle prévoyait d’atteindre en 2021 le haut de cette fourchette. Grâce à la visibilité dont elle dispose désormais, la société pharmaceutique revoit à la hausse ses prévisions de résultat d’exploitation pour cette année, de la fourchette haute de 20 à 30 % à la fourchette de 35 à 40 %.

__

(Image en vedette par Myriam Zilles via Unsplash)

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Cet article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de Born2Invest, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut inclure des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots  » croire « ,  » projeter « ,  » estimer « ,  » devenir « ,  » planifier « ,  » sera « , et d’autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux discutés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer sensiblement de tout énoncé prospectif, qui ne reflète que l’opinion de la direction de la société à la date du présent document. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Publié pour la première fois dans PlantaDoce, un contributeur tiers a traduit et adapté l’article à partir de l’original. En cas de divergence, l’original prévaudra.

Bien que nous ayons fait des efforts raisonnables pour fournir des traductions précises, certaines parties peuvent être incorrectes. Born2Invest n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité s’appuyant sur le contenu traduit le fait à ses propres risques. Born2Invest n’est pas responsable des pertes causées par une telle confiance dans l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler une erreur ou une inexactitude dans la traduction, nous vous encourageons à nous contacter.

Rubriques Connexes :

Grégoire Vasseur

Grégoire Vasseur

Grégoire VASSEUR, auto entrepreneur, est aussi un chercheur dans le domaine de l’environnement. Il est un fervent défenseur de la biodiversité. Pouvoir mêler écologie et développement économique est donc pour lui une priorité. Il partage ses réflexions sur le secteur du cannabis, les entreprises et l’environnement.