Le gouvernement mise sur l’hydro-agriculture à Guercif, au Maroc

Il s'agit d'un projet qui tend à moderniser la petite et moyenne irrigation dans cette province qui se caractérise par une superficie irriguée d'environ 21 000 hectares. La promotion du secteur agricole dans la province a franchi une nouvelle étape avec le lancement, mardi, de la première phase du projet d'aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué de Taddart pour un investissement de plus de 1,23 million de dollars (11 MMDH).
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

La promotion du secteur agricole dans la province de Guercif a franchi une nouvelle étape avec le lancement, mardi, de la première phase du projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué de Taddart pour un investissement de plus de 1,23 million de dollars (11 MMDH).

La cérémonie de lancement de ce projet qui bénéficiera à 544 agriculteurs a été présidée par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, accompagné du gouverneur de la province de Guercif, Hassan Belmahi. Le site sera livré dans environ un an.

Si vous voulez trouver plus de détails sur le développement du secteur hydro-agricole dans la région de Guercif du Maroc et lire les plus importantes nouvelles économiques du monde entier, téléchargez gratuitement l’application mobile Born2Invest.

La rationalisation de l’eau est l’un des objectifs du projet hydro-agricole

La mise en œuvre de ce projet, qui permettra, dans sa première phase, l’irrigation de 3 403 hectares, comprendra l’aménagement de l’accès à la prise d’eau principale sur l’oued Melloulou, la réhabilitation de la prise d’eau, ainsi que l’aménagement et la réhabilitation du canal principal et des canaux secondaires du périmètre sur une longueur de 5 000 mètres. Les objectifs attendus de ce projet sont multiples, à savoir la rationalisation de l’utilisation de l’eau par l’amélioration de l’efficacité du réseau hydro-agricole du périmètre, l’augmentation du rendement de la production, l’amélioration du revenu des agriculteurs, la création d’emplois et la contribution à la maîtrise de l’exode rural.

Selon les données de la Direction Régionale de l’Agriculture de l’Oriental, ce projet s’inscrit dans le sillage de la dynamique de développement continu que connaît le secteur agricole dans la province de Guercif. Pour sa part, Sadiki a indiqué que le projet d’aménagement hydro-agricole sur l’oued Melloulou, le premier au niveau de la province de Guercif dédié à l’irrigation, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole  » Génération verte 2020-2030 « , lancée en 2020.

À VOIR AUSSI  League of Legends se place au sommet de l’industrie du e-sport

« Il s’agit d’un projet structurant qui tend à moderniser la petite et moyenne irrigation dans cette province qui se caractérise par une superficie irriguée d’environ 21 000 hectares « , a-t-il précisé, notant qu’il s’agit de la première phase du projet qui permettra l’irrigation de 3 403 hectares et que les autres phases devraient atteindre un taux de couverture de l’irrigation localisée dans la province de 97%.

__

(Image en vedette par no one cares via Pixabay)

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Cet article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de Born2Invest, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut inclure des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots  » croire « ,  » projeter « ,  » estimer « ,  » devenir « ,  » planifier « ,  » sera « , et d’autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux discutés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer sensiblement de tout énoncé prospectif, qui ne reflète que l’opinion de la direction de la société à la date du présent document. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Publié pour la première fois sur LesEco.ma, un contributeur tiers a traduit et adapté l’article à partir de l’original. En cas de divergence, l’original prévaudra.

Bien que nous ayons fait des efforts raisonnables pour fournir des traductions précises, certaines parties peuvent être incorrectes. Born2Invest n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité s’appuyant sur le contenu traduit le fait à ses propres risques. Born2Invest n’est pas responsable des pertes causées par une telle confiance dans l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler une erreur ou une inexactitude dans la traduction, nous vous encourageons à nous contacter.

Xavier Mercoux

Xavier Mercoux

Xavier MERCOUX, auteur depuis toujours, s’intéresse de près aux entreprises innovantes, au secteur financier, Wall Street et aux intérêts des actionnaires. Ses domaines de spécialisations, apporte des réflexions portant le plus souvent sur les innovations technologiques, les start-up ou encore les derniers développements dans la crypto.