El Cesar remplit les conditions pour entrer sur le marché du cannabis médical en Colombie

Des municipalités telles que San Alberto, San Martin, Gonzalez, entre autres, disposent des conditions pour cultiver du cannabis médical, un pari du gouvernement national colombien pour générer plus d'incitations à l'industrie pharmaceutique et l'accès aux médicaments dérivés. En raison du potentiel du cannabis sur le marché, le président de la République a signé le décret sur l'accès sûr et éclairé à l'utilisation du cannabis.
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur email

Les conditions climatiques de plusieurs municipalités du département de Cesar les rendent idéales pour la culture du cannabis médical. Certaines de ces zones sont Pueblo Bello, Manaure, El Copey, Agustín Codazzi, entre autres, qui ont un fort potentiel pour développer ce type de culture. Cependant, selon l’Institut agricole colombien, ICA, aucun de ces territoires n’a enregistré à ce jour un hectare destiné à la plantation de cette plante.

Selon Alfonzo Cortez, un cultivateur de cannabis du département de Cundinamarca, la plantation de cette plante est une opportunité commerciale qui a généré plus de 1 000 emplois au cours des trois dernières années et a augmenté les revenus du secteur agricole.

Cet homme de Vallenato a dit qu’il a décidé de cultiver du cannabis médical parce qu’il voit que cette activité économique sera l’une des plus rentables dans le domaine agricole à l’avenir. À cet égard, la Fondation pour l’enseignement supérieur et le développement, Fedesarrollo, a estimé que l’industrie dédiée à la culture du cannabis pourrait générer 41 748 emplois d’ici 2030.

Sur ce nombre, 26 968 seront des emplois agricoles et 14 780 seront liés à la transformation de la plante et à son administration. En raison du potentiel du cannabis sur le marché, le président de la République, Iván Duque, a signé vendredi dernier le décret d’accès sûr et informé à l’usage du cannabis, une réglementation qui permettra l’exportation légale de la fleur séchée, car auparavant seuls les extraits de la plante étaient autorisés à être exportés. Malgré le fait que plus de 15 départements du pays développent ce type de culture, le Cesar est à la traîne dans cette nouvelle entreprise commerciale.

Par exemple, les départements de La Guajira et de Magdalena ( où se trouve Cesar) font déjà partie du groupe de territoires où des pépinières sont mises en place pour planter la plante et où il existe des laboratoires avec du personnel spécialisé pour l’extraction de substances médicinales dérivées du cannabis.

Dans le Cesar, les fortes précipitations dans des municipalités telles que San Alberto, San Martin, Rio de Oro et Gonzalez seraient propices au développement de ce type de culture. De même, les municipalités situées dans les contreforts de la chaîne de montagnes Perijá et de la Sierra Nevada de Santa Marta, comme Pueblo Bello, Manaure, El Copey, Agustín Codazzi, La Jagua de Ibirico et Becerril.

Pour en savoir plus sur le sujet et trouver les dernières nouvelles du cannabis dans le monde, consultez l’application mobile Hemp.im.

Le cannabis pourrait réactiver l’économie de la municipalité de Cesar en Colombie

Selon le Secrétaire de l’Agriculture de Cesar, José Osorio, la seule municipalité du département qui est enregistrée dans la base de données de l’ICA avec des cultures de cannabis médical est La Jagua de Ibirico, précisant que l’autorisation et la licence de cette activité économique sont demandées par les entreprises, et non par les municipalités.

À cet égard, le secrétaire de l’agriculture de La Jagua de Ibirico, Pablo Venecio, a commenté que dans ce territoire il y a deux serres dans lesquelles le cannabis médical est planté, qui sont situées dans le village de Manizales Bajo, notant qu’il est prévu d’augmenter à cinq le nombre de serres dans trois ou quatre hectares environ.

« L’intention avec le cannabis qui est cultivé dans la municipalité, avec l’aide de la société Avida Global, est de le traiter pour extraire toutes les huiles destinées aux produits médicinaux. Le projet a commencé il y a environ un an et nous sommes satisfaits de l’initiative », a déclaré M. Venecio.

Il a fait valoir que le projet a été très bien accueilli par la communauté car il a montré aux habitants que l’économie de cette municipalité peut s’ouvrir à d’autres activités économiques que l’exploitation minière. Il a ajouté que des plans sont mis en œuvre sur ce territoire pour reprendre les pratiques agricoles et générer plus d’emplois, ainsi que pour former les jeunes et la communauté à l’agriculture.

__

(Image en vedette par chrisbeez via Pixabay)

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITÉ : Cet article a été écrit par un contributeur tiers et ne reflète pas l’opinion de Born2Invest, de sa direction, de son personnel ou de ses associés. Veuillez consulter notre clause de non-responsabilité pour plus d’informations.

Cet article peut inclure des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives sont généralement identifiées par les mots  » croire « ,  » projeter « ,  » estimer « ,  » devenir « ,  » planifier « ,  » sera « , et d’autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives impliquent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes, y compris ceux discutés dans les mises en garde suivantes et ailleurs dans cet article et sur ce site. Bien que la société puisse croire que ses attentes sont fondées sur des hypothèses raisonnables, les résultats réels que la société peut atteindre peuvent différer sensiblement de tout énoncé prospectif, qui ne reflète que l’opinion de la direction de la société à la date du présent document. En outre, veuillez vous assurer de lire ces informations importantes.

Publié pour la première fois dans EL PILON, un contributeur tiers a traduit et adapté l’article à partir de l’original. En cas de divergence, l’original prévaudra.

Bien que nous ayons fait des efforts raisonnables pour fournir des traductions exactes, certaines parties peuvent être incorrectes. Born2Invest n’assume aucune responsabilité pour les erreurs, omissions ou ambiguïtés dans les traductions fournies sur ce site. Toute personne ou entité s’appuyant sur le contenu traduit le fait à ses propres risques. Born2Invest n’est pas responsable des pertes causées par une telle confiance dans l’exactitude ou la fiabilité des informations traduites. Si vous souhaitez signaler une erreur ou une inexactitude dans la traduction, nous vous encourageons à nous contacter.

Rubriques Connexes :

Grégoire Vasseur

Grégoire Vasseur

Grégoire VASSEUR, auto entrepreneur, est aussi un chercheur dans le domaine de l’environnement. Il est un fervent défenseur de la biodiversité. Pouvoir mêler écologie et développement économique est donc pour lui une priorité. Il partage ses réflexions sur le secteur du cannabis, les entreprises et l’environnement.